« Comment fabriquer un composteur ? »

Spécialiste du marketing digital & auteur pour I-Oreille depuis 2022

 

 

 

 

Temps de lecture : 5 minutes
Le compostage est un processus naturel qui permet de transformer les déchets organiques en un fertilisant riche et utile pour les plantes. Il est facile et peu coûteux de fabriquer son propre composteur, et cela permet de réduire considérablement ses déchets ménagers.

Il existe différents types de composteurs, mais le plus simple à construire est le tas de compostage. Il suffit de creuser un trou dans le sol, d’y déposer les déchets organiques et de les recouvrir de terre. Le tas doit être arrosé régulièrement et retourné de temps en temps pour favoriser la circulation d’air. Au bout de quelques mois, le compost est prêt à être utilisé.

Il est également possible de fabriquer un composteur plus sophistiqué en utilisant des matériaux recyclés tels que des bouteilles en plastique ou des caisses en bois. Ces composteurs sont généralement plus hermétiques que les tas, ce qui permet une meilleure circulation d’air et une plus grande production de compost.

Quel que soit le type de composteur choisi, il est important de veiller à y mettre les bons ingrédients : principalement des déchets organiques (restes de nourriture, feuilles, etc.), mais aussi quelques matières carbonées (papier, carton) pour favoriser la fermentation. En suivant ces quelques conseils, vous obtiendrez rapidement un excellent fertilisant pour vos plantes !


Crédit vidéo Pexel

Qu’est-ce qu’un composteur?

Un composteur est un appareil qui permet de transformer les déchets organiques en compost. Le compost est un excellent fertilisant naturel pour les jardins et les plantes. Il est facile et peu coûteux de fabriquer un composteur. Tout ce dont vous avez besoin est d’un seau, d’un couvercle, d’un trou dans le sol et de matières organiques pour le remplir. Les matières organiques peuvent être des déchets de cuisine tels que des épluchures de fruits et de légumes, des coquilles d’oeufs, du café et du thé. Vous pouvez également utiliser des déchets verts tels que des feuilles, de l’herbe et des branches.

Pour fabriquer votre composteur, commencez par percer un trou dans le sol. Ensuite, placez votre seau dans le trou et remplissez-le aux trois quarts avec des matières organiques. Couvrez le seau avec un couvercle et laissez-le reposer pendant environ six mois. Après six mois, ouvrez le seau et utilisez le compost pour fertiliser vos plantes et jardins.

Pourquoi fabriquer son propre composteur?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles fabriquer son propre composteur est une bonne idée. Tout d’abord, cela permet de réduire ses déchets et de recycler ceux que l’on ne peut pas éviter. Ensuite, cela permet d’avoir un compost de qualité supérieure à celui que l’on peut acheter dans le commerce, car on peut contrôler ce qui se trouve dedans. Enfin, cela permet de faire des économies, car les composteurs commercialisés sont souvent assez chers.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles fabriquer son propre composteur est une bonne idée. Tout d’abord, cela permet de réduire ses déchets et de les recycler. Ensuite, cela permet d’économiser de l’argent, car les composteurs achetés en magasin peuvent être assez coûteux. Enfin, fabriquer son propre composteur est un excellent moyen de se familiariser avec le processus de compostage et de mieux comprendre comment fonctionne ce système naturel.

Retrouver notre article sur « Comment fabriquer une pergola en bois ? »

Comment fabriquer un composteur en plastique recyclé?

Il est facile de fabriquer un composteur en plastique recyclé. Tout ce dont vous avez besoin est d’un seau en plastique avec un couvercle, d’un trou au fond et d’un trou dans le couvercle.

Commencez par percer un trou au fond du seau. Ensuite, percer un trou dans le couvercle du seau. Placez le seau sur le côté et insérez une bouteille en plastique dans le trou au fond du seau. Assurez-vous que la bouteille est assez grande pour contenir les déchets que vous souhaitez compostez.

Ensuite, remplissez le seau de déchets organiques tels que des épluchures de fruits et légumes, des coquilles d’œufs, du café et du thé. Vous pouvez également ajouter des feuilles et des brindilles.

Une fois que le seau est plein, fermez-le hermétiquement avec le couvercle. La bouteille en plastique va agir comme un aérateur et permettre à l’air de circuler. Laissez le composteur au soleil pendant quelques jours pour qu’il commence à se décomposer.

Après quelques jours, ouvrez le composteur et mélangez les déchets avec une fourche ou une pelle. Ajoutez éventuellement un peu d’eau si les déchets sont trop secs. Fermez le composteur et laissez-le au soleil pendant encore quelques jours.

Après quelques semaines, vous devriez avoir un compost riche et fertile qui est idéal pour fertiliser vos plantes et jardins.

Comment fabriquer un composteur en bois?

Il y a plusieurs façons de fabriquer un composteur en bois. La première consiste à récupérer des palettes en bois et à les assembler pour créer un bac carré ou rectangulaire. Il est important de percer des trous dans les parois du composteur pour permettre à l’air de circuler. La seconde méthode consiste à fabriquer un tas de compostage directement sur le sol. Pour ce faire, il faut d’abord délimiter un espace dans le jardin avec des planches ou des pierres. Ensuite, il faut y déposer une couche de branches et de feuilles mortes, puis une couche de déchets verts (restes de cuisine, pelures de fruits, etc.). Il est important d’ajouter une couche de terre au-dessus de chaque couche pour favoriser la décomposition. Le tas doit être arrosé régulièrement et retourné tous les mois pour permettre une decomposition homogène.

Crédit photos Kampus Production sur Pexel.

Quelques astuces pour bien utiliser son composteur

Pour fabriquer son compost, il faut d’abord s’assurer d’avoir un bon endroit pour le mettre. Il doit être à l’abri du soleil et de la pluie, et il doit y avoir un bon drainage. Ensuite, il faut ajouter une couche de matière sèche, comme des feuilles mortes ou du papier journal, puis une couche de matière verte, comme des déchets de cuisine ou des pelures de fruits et légumes. Il faut ensuite ajouter une autre couche de matière sèche, puis arroser légèrement. Il faut ensuite attendre quelques jours avant d’ajouter d’autres déchets. Le compost est prêt à être utilisé quand il est riche et noir.

Les erreurs à ne pas commettre avec son composteur

Il est important de bien entretenir son composteur pour éviter les mauvaises odeurs et les déchets non compostés. Voici quelques erreurs à ne pas commettre :

– Ne pas mettre de déchets verts dans le composteur, car ils risquent de pourrir et de dégager une mauvaise odeur.

– Ne pas mettre de déchets animaux dans le composteur, car ils peuvent contaminer le compost.

– Ne pas mettre de déchets en plastique dans le composteur, car ils ne se decomposent pas et polluent le compost.

– Ne pas laisser le composteur ouvert, car les déchets risquent de s’envoler et de salir l’environnement.
– Ne pas mettre de déchets verts dans le composteur, car ils risquent de pourrir et de salir le compost.
– Ne pas mettre de déchets animaux dans le composteur, car ils risquent de pourrir et de salir le compost.

Crédit photos Kampus Production sur Pexel.

Catégories DIY

Laisser un commentaire